Tout savoir sur l’humidificateur

Tout savoir sur l’humidificateur

FAQ : Tout savoir sur l’humidificateur

Afin d’améliorer le taux d’humidité de l’air (en l’augmentant), la solution sûre et régulière est la présence d’un humidificateur d’air. En effet, cet appareil électrique permet de déterminer un taux à atteindre et il est souvent automatique dans son fonctionnement.

Ci-dessous vous aurez la réponse à toutes vos questions sur les humidificateurs, que cela concerne le fonctionnement, l’entretien ou le choix du meilleur appareil disponible.

  • Présentation complète des humidificateurs
  • Caractéristiques pour bien choisir
  • Gestion de l’humidité et de l’humidificateur au quotidien

Définition : qu’est-ce qu’un humidificateur ?

Un humidificateur est un appareil qui permet d’augmenter le taux d’humidité dans une pièce. C’est un appareil électrique que l’on trouve avec les autres produits améliorant la qualité de l’air en intérieur. Il a un format très variable en fonction de la surface pour laquelle il est conçu.

Il existe deux technologies différentes pour humidifier l’air : l’évaporation (à vapeur froide ou vapeur chaude) et les ultrasons.

Afin de prendre place toute l’année dans une pièce de la maison, les fabricants apportent beaucoup de soins au design de l’humidificateur. Ainsi il peut se faire discret que ce soit dans une chambre, un bureau ou un salon.

Comment fonctionne un humidificateur d’air ?

Il existe trois types d’appareils, soit trois fonctionnements différents, bien qu’il n’y ait que deux technologies : l’évaporation ou les ultrasons.

L’humidificateur à évaporation d’eau froide : discret et sécurisé, il fonctionne avec un tampon imbibé d’eau froide sur lequel souffle un ventilateur pour transformer naturellement l’eau froide en vapeur. C’est un système simple et sûr qui a pour seul défaut de demander un entretien très régulier.

L’humidificateur à évaporation d’eau chaude : l’eau est chauffée pour se transformer en vapeur qui est elle-même refroidie pour éviter de brûler toute personne à proximité de l’humidificateur d’air. Il apporte une sensation de douceur (et non de fraîcheur comme l’appareil à eau froide) et la chaleur détruit toute bactérie et moisissure éventuelle. Par contre il consomme plus d’énergie et est un peu plus bruyant.

L’humidificateur à ultrasons : l’appareil diffuse des ondes sonores à haute fréquence (non perceptible par l’oreille) qui vont créer une vibration transformant l’eau sur la membrane interne en gouttelettes. Un ventilateur diffuse ensuite l’humidité dans la pièce. Ce sont des humidificateurs d’air pour petites surfaces et ils possèdent des filtres supplémentaires, car l’eau peut être diffusée avec toutes ses imperfections (calcaire ou bactérie).

Y-a-t-il des humidificateurs à UV ?

Certains vendeurs considèrent comme une catégorie à part les humidificateurs à UV, cependant c’est un abus. Les UV sont une option en plus, disponible uniquement sur les humidificateurs à évaporation d’eau chaude ou froide.

Les UV, c’est-à-dire la lumière, permettent de détruire les bactéries et augmentent la qualité de l’humidité diffusée. C’est une option particulièrement intéressante pour les personnes avec une santé fragile, par contre il faudra prévoir un changement régulier de la lampe à UV.

À quoi sert un humidificateur ? Pourquoi utiliser un humidificateur ?

Un air trop sec a des effets négatifs sur le système respiratoire, la peau, les yeux et même la tête en général. On peut souffrir de maux de tête, tousser plus souvent, avoir la peau et les yeux irrités.

L’humidificateur est un appareil qui augmente le taux d’humidité dans une pièce et qui donc agit directement contre la cause de ces différents tracas.

S’il est souvent présenté comme un accessoire important dans une chambre d’enfants, en réalité c’est un appareil qui convient pour toute la maison et dont tout le monde profite dès sa mise en route.

Bien choisi, il peut même permettre de diffuser des huiles essentielles. Le choix de l’huile permet d’agir sur l’atmosphère en relaxant, stimulant ou purifiant.

Quels sont les inconvénients d’un humidificateur d’air ?

Il y a deux défauts à connaître avant l’achat d’un humidificateur d’air.
Tout d’abord, comme tout appareil fonctionnant avec de l’eau, il faut prévoir un entretien régulier que ce soit pour en chasser le calcaire (en effectuant un détartrage) ou pour éviter la prolifération de bactéries.

De plus cet appareil doit être positionné en hauteur et la vapeur ne doit pas être diffusée en direction d’un mur ou d’un rideau. En effet, cela risquerait d’humidifier trop fortement le sol ou le mur et donc cela pourrait entraîner le développement de moisissures ou abîmer la surface concernée.

Que choisir : humidificateur ou purificateur ?

L’humidificateur d’air est un appareil qui agit strictement sur le taux d’humidité de l’air. Il peut être équipé de filtres pour assurer une diffusion d’une humidité saine, mais rien de plus.

Le purificateur va agir sur la qualité de l’air en nettoyant l’air dans la salle. Il n’ajoute rien, il fait simplement passer l’air présent dans son système à travers différents filtres avant de rediffuser l’air purifié dans la pièce.

Il est possible de choisir un appareil polyvalent, proposant de purifier et d’humidifier. Dans ce cas il faut faire attention à ce que les deux fonctions soient de qualité égale.

Comment choisir un humidificateur pour sa maison ?

Il faut comprendre que les humidificateurs d’air ont tous des spécificités qui font qu’ils conviennent bien à certains contextes, mais pas à tous. Voici donc les caractéristiques à prendre en compte pour trouver le meilleur humidificateur pour vous.

  • La technologie incluse, les différents choix sont détaillés ci-dessus, entre évaporation et ultrasons ;
  • La surface optimale concerne le type de pièces dans lequel l’humidificateur sera véritablement efficace. Il ne faut pas prendre plus ou moins que ce dont vous avez besoin, car dans un sens cela ne permettra pas d’humidifier la pièce et dans l’autre vous pourriez avoir une pièce trop humide ;
  • La mise en route et l’arrêt peuvent être manuels ou automatiques. Cela peut fonctionner à partir du relevé du taux d’humidité ou à partir d’une minuterie ;
  • Les options sont nombreuses et variées, de la diffusion de lumière apaisante à la présence d’un filtre anti-allergène. Vous pouvez aussi bénéficier d’un réceptacle spécial huile essentielle, d’un affichage de la température, etc. ;
  • Le bruit émis est un point délicat, mais qu’il est indispensable de vérifier. Les plus silencieux des appareils sont les humidificateurs d’air à évaporation d’eau froide. Si le niveau sonore en décibel n’est pas indiqué, il faudra lire les avis déposés par les précédents utilisateurs, sur Amazon par exemple.

Quelle est la meilleure marque pour un humidificateur ?

Pour un appareil design, il y a plusieurs marques intéressantes comme Babymoov (qui se présente comme une marque pour les bébés, mais en réalité l’humidificateur fonctionne dans n’importe quelle chambre), VicTsing et Tenswall. Ce sont des modèles pour de petites surfaces, mais ils s’intègrent avec élégance dans la décoration d’intérieur.

Si c’est le prix qui est l’élément principal dans votre recherche alors il faudra privilégier les marques entrées de gamme TaoTronis et Homasy. Enfin pour du haut de gamme solide et véritablement durable, vous pouvez vous tourner vers Dyson, Philips, Stadler et Alps Technologies.

Quel budget prévoir pour un appareil durable ?

Dans un contexte privé, et donc pour de petites surfaces, on peut se fixer comme budget entre 40 et 70 EUR. À ces prix-là, le choix est assez conséquent et on peut avoir de bons appareils pour des pièces de 20 m² maximum.

À un prix inférieur, ce sera soit des appareils de moins bonne qualité, soit des humidificateurs à très faible portée. À un prix supérieur, on peut choisir un design plus élégant et solide, ainsi que différentes options plus ou moins pratiques.

Où acheter un humidificateur d’air ?

Il est possible de trouver un humidificateur d’air dans les plus grands supermarchés Carrefour et Auchan, dans les boutiques dédiées à la puériculture, dans les magasins de décos ou de bien-être comme Nature et Découverte ou Leroy Merlin.

n ligne, le choix est encore plus large, puisque vous trouverez de nombreuses références chez la Fnac, Boulanger, Darty, Amazon, Cdiscount, la Redoute, etc.

La bonne gestion du taux d’humidité d’une pièce

Suivant les sources et suivant le pays publiant les études, le taux d’humidité d’une maison est considéré comme bon entre 30 et 70 % d’humidité. C’est un chiffre très large qu’il est possible de restreindre.

Ce site tenu par un médecin annonce que 45 % est un taux idéal à atteindre. Par contre il est préférable de limiter le taux d’humidité à 30 % quand il fait -10°C en extérieur pour éviter la condensation (qui favorise le développement des moisissures).

Comment utiliser un humidificateur d’air ?

Bien entendu, les conseils ci-dessous ne remplacent absolument pas la lecture de la notice de l’appareil que vous possédez.

Un humidificateur d’air doit tout d’abord être bien positionné, en hauteur et à un mètre des murs. Son réservoir d’eau doit être rempli correctement. Puis il suffit en général d’appuyer sur le bouton de mise en route. Si un hygromètre est inclus, il peut être possible de choisir un taux d’humidité à atteindre et ainsi de bénéficier d’un arrêt automatique. Une bonne utilisation comprend un entretien régulier du réservoir et des filtres.

Quelle eau utiliser pour humidificateur ?

Pour un humidificateur à évaporation, l’eau du robinet est normalement suffisante. Toutefois si vous avez une eau trop calcaire, il peut être nécessaire de la couper un peu avec de l’eau déminéralisée.

Pour les humidificateurs à ultrasons, cela dépend en grande partie de votre appareil et il est préférable de consulter la notice avant la toute première utilisation.

Peut-on mettre des huiles essentielles dans un humidificateur d’air ?

Sachez que toute la majorité des humidificateurs n’accepte pas les huiles essentielles. Si un réceptacle n’est pas prévu pour l’utilisation des huiles, il est préférable de mettre quelques gouttes sur un mouchoir devant l’appareil et non directement dans le réservoir. Vous augmenterez ainsi la durée de vie de l’humidificateur et prendrez soin de votre santé. L’autre solution sécurisée est d’utiliser en plus de l’humidificateur un diffuseur d’huile essentielle. Par ailleurs les huiles essentielles sont très fortes et certaines sont déconseillées aux jeunes enfants.

Quelle huile essentielle dans un humidificateur ?

Les huiles sont à utiliser en fonction de leurs propriétés et de vos attentes. Ainsi pour vous détendre et chasser le stress, il faut privilégier la mandarine, la lavande ou l’ylang-ylang. Pour favoriser le sommeil, la camomille romaine, la verveine odorante, le néroli sont conseillés (l’un ou l’autre et non ensemble). Pour purifier l’air, le citron ou le tea tree sont très appréciés.

Le nombre de gouttes d’huile essentielle dépend du fonctionnement de votre humidificateur et de la surface de la pièce. Mais on obtient déjà beaucoup avec tout juste 5 gouttes. Soyez donc très modéré dans votre utilisation.

Et si c’est pour une chambre de bébé, vérifiez bien que l’huile choisie n’est pas fortement déconseillée aux nourrissons et enfants. Ainsi il ne faut pas en utiliser sur un nourrisson de moins de 3 mois et jusqu’à 3 ans. Le camphre et l’eucalyptus sont à éviter même en diffusion dans l’air (en savoir plus).

Où placer humidificateur dans la chambre de bébé ?

L’appareil doit être positionné à au moins un mètre du sol et à une certaine distance des murs. Il doit être également éloigné du lit pour que la brume ne tombe pas dans le lit de bébé. Ce sont des conseils d’installation en réalité valide pour n’importe quelle chambre.

Comment savoir si l’air est trop sec ?

Pour beaucoup de personnes, c’est d’abord un ressenti physique qui permet de savoir que l’air est sec. Pour en être totalement sûr, il suffit d’investir dans un hygromètre. Si le taux d’humidité est inférieur à 30, l’air est trop sec. Certains humidificateurs ont un hygromètre inclus.

Combien de temps laisser l’humidificateur en route ?

La durée de fonctionnement n’a aucune pertinence. Il faut le faire fonctionner en fonction de l’humidité préalable, de la puissance de ventilation et du taux d’humidité obtenu. Une heure peut suffire avant d’aller se coucher chez une personne tandis que dans un autre logement il faudra le laisser en route toute la soirée ou une partie de la nuit.

L’idéal est d’utiliser un hygromètre, surtout dans les premiers temps pour bien comprendre comment évolue la situation chez vous. C’est pourquoi les humidificateurs avec hygromètre intégré et arrêt automatique ont tant de succès puisqu’ils fonctionnent en autonomie.

Comment nettoyer un humidificateur d’air ?

Pour bien faire, consultez la notice de votre appareil. Toutefois voici les grandes lignes à connaître pour un bon nettoyage. 

Le réservoir d’eau doit être rincé et même savonné de temps en temps. S’il y a des filtres, il faut prévoir de les laver ou de les changer. Quand l’humidificateur fonctionne avec de la vapeur chaude, il faut également prévoir un détartrage de tout le système. Ce nettoyage est indispensable, car sinon l’humidificateur va se transformer en foyer de bactéries qui seront diffusées en même temps que la vapeur d’eau.

Comment détartrer un humidificateur ?

Seul l’humidificateur d’air à évaporation fonctionnant avec de l’eau chaude à besoin d’un détartrage. À moins d’avoir des indications spécifiques dans le mode d’emploi, il faut prévoir de remplir le réservoir avec de l’eau et du vinaigre blanc (sans atteindre le maximum de sa capacité) puis de laisser tremper pendant au moins 30 minutes. Après ce temps de pause, il faut bien rincer le réservoir et le remettre en place.

Comment humidifier l’air sans humidificateur ?

L’humidification d’une pièce ne passe pas impérativement par un appareil électrique même s’il est vrai que c’est une solution simple et rapide.
Tout d’abord, augmentez le nombre de plantes chez vous et n’oubliez pas d’aérer tous les jours. Puis n’hésitez pas à bien ouvrir la porte de la salle de bain après une douche pour que l’humidité circule partout et pas seulement vers l’extérieur. Faites de même quand vous repasser avec une centrale vapeur.

accumsan et, tempus vulputate, lectus Curabitur mattis