FAQ : Tout savoir sur le déshumidificateur

FAQ : Tout savoir sur le déshumidificateur

Cette FAQ sur les déshumidificateurs se concentre sur le déshumidificateur électrique et mobile. Toutefois il est impossible de ne pas aborder les différences et points communs avec une VMC ou un absorbeur d’humidité. Vous trouverez donc les réponses à de très nombreuses questions, afin de vous permettre de mieux comprendre cet appareil.

  • Présentation technique d’un déshumidificateur et ses spécificités
  • Caractéristiques à prendre en compte pour acheter un bon modèle
  • Utilisation au quotidien, conseils et astuces

Définition : qu’est-ce qu’un déshumidificateur ?

On appelle déshumidificateur tout appareil qui permet de faire baisser le taux d’humidité en intérieur. Il existe différents appareils, mais ce sont toujours des produits que le locataire peut installer puis l’emporter avec lui lors de son déménagement. Il s’agit donc d’une installation temporaire.

Le déshumidificateur n’agit que sur l’humidité dans l’air. Rien de plus. Cependant cela a des conséquences sur les odeurs et la qualité de l’air puisqu’on limite la prolifération d’une très grande variété de bactéries.

Quelles sont les catégories de déshumidificateur d’air ?

Strictement sous le terme de déshumidificateur d’air, il y a deux styles d’appareils : le déshumidificateur électrique et le déshumidificateur chimique. Le second est également connu sous le terme absorbeur d’humidité.

⇨ Le déshumidificateur électrique possède un moteur qui lui permet d’aspirer l’air ambiant, de le faire circuler dans ses circuits pour en extraire l’humidité avant de le relâcher dans la pièce. Il possède un système de condensation comme on en trouve sur les réfrigérateurs.

⇨ L’absorbeur d’humidité est autonome, il n’a pas besoin de branchement sur le secteur. Il est composé de deux parties, une partie contient des sels minéraux qui absorbent l’humidité et la rejettent en eau bien liquide dans un bac de récupération. Ces sels peuvent être en tablette, en sachet ou en gel. Dans tous les cas, il faut prévoir de les changer régulièrement.

Que choisir : déshumidificateur ou absorbeur d’humidité ?

Les deux appareils ont des avantages et des défauts. Voici un tableau récapitulatif pour vous permettre de faire le choix qui vous conviendra le mieux.

AppareilAvantagesDéfautsType de surface
Absorbeur d’humiditéTotalement silencieuxSels minéraux à racheter régulièrement
À éloigner des enfants
Bac à vider très souvent
Petites surfaces
Lieux occupés une partie de l’année
Déshumidificateur électriqueGrande capacité du bac de récupération
Programmable
Fais du bruit
Plus cher à l’achat
Grandes surfaces
Résidences principales

Que choisir : déshumidificateur ou VMC ?

La VMC (ventilation mécanique contrôlée) assure la ventilation d’un lieu, en continu. Le déshumidificateur retire uniquement l’humidité et il fonctionne à la demande. Ce sont les deux principales différences entre ces appareils, mais ce sont loin d’être les seules.

⇨ La VMC fonctionne dans toute la maison et elle rejette l’air pollué et éventuellement l’humidité vers l’extérieur. Elle demande une installation complexe avec différentes aérations. C’est pourquoi elle coûte particulièrement cher.

⇨ Le déshumidificateur est conçu pour une seule pièce. On peut le faire fonctionner uniquement quand on en a besoin, par exemple pendant une douche puis une heure de plus pour bien évacuer l’humidité. Il ne craint pas forcément l’eau chlorée et peut être placé à côté d’une piscine ou dans un spa. Et bien sûr c’est un appareil beaucoup moins cher, que l’on peut se permettre même en étant un simple locataire.

Comment fonctionne un déshumidificateur d’air électrique ?

L’air humide est aspiré par l’appareil puis il passe dans des filtres et le long d’un condensateur. Il va alors refroidir et l’humidité va être séparée de l’air jusqu’à finir sa course dans un bac de récupération. Enfin l’air est légèrement réchauffé avant d’être soufflé dans la pièce.

C’est un système simple que l’on retrouve dans les réfrigérateurs.
Cela demande par contre de penser à vider le réservoir d’eau régulièrement et avant ça, à acheter un déshumidificateur dont la capacité correspond à vos besoins.

Le déshumidificateur, c’est efficace ou pas ?

Un air trop chargé d’humidité provoque des dégâts sur les murs et le mobilier d’un logement. Et surtout il entraîne la prolifération des bactéries et des moisissures et il crée un contexte favorable au développement de maladies respiratoires, d’une toux persistante à des problèmes d’asthme.

Un bon déshumidificateur d’air mobile (électrique ou chimique) peut améliorer rapidement et efficacement la situation. L’efficacité ne fait aucun doute !

Par contre il est nécessaire d’installer un déshumidificateur adapté à la surface de la pièce concernée. Ainsi un déshumidificateur chimique sera probablement inefficace dans un salon de 40 m², alors qu’il sera utile et efficace dans un bureau de 15 m².

Quelles sont les limites d’un appareil anti-humidité dans un logement ?

Les déshumidificateurs agissent sur l’humidité dans l’air uniquement. Ils n’ont aucun effet sur les causes et sur les effets déjà présents. Si le problème vient de l’isolation par exemple ou d’une mauvaise aération, le déshumidificateur devra tourner quotidiennement tant que la cause n’aura pas disparu. Et si l’humidité a entraîné le développement de moisissures, il faut prévoir de tout bien nettoyer sinon elles continueront à s’étendre (plus lentement) même avec un air sec.

Comment choisir son déshumidificateur ?

Voici les différentes caractéristiques à utiliser pour effectuer un comparatif entre les déshumidificateurs. Ainsi vous saurez quel déshumidificateur électrique acheter pour votre maison.

  • La surface optimale, c’est-à-dire la surface en m² ou en m³ (les deux unités de mesure sont utilisées selon les marques) pour laquelle l’appareil est conçu ;
  • Les performances, soit la quantité d’air traitée par jour ou par heure (en l/h ou l/jour) et le débit d’air (en m³/h) ;
  • Les options, qui varient énormément entre utile et gadget, comme la présence d’une station météo, une télécommande, un programmateur, plusieurs puissances de fonctionnement, etc. ;
  • Le niveau sonore, car il y a toujours au moins un ronronnement qui est émis.

De plus, vous pouvez comparer les coloris (le blanc domine, mais on trouve aussi des déshumidificateurs tout noirs ou avec un effet bois), le design, la taille et enfin le prix. Prenez le temps de consultez également quelques avis en ligne pour être sûr que le descriptif correspond à la réalité.

Combien consomme un déshumidificateur ?

La consommation d’un déshumidificateur est très faible. La puissance électrique varie entre 200 et 700 watts, ce qui signifie une consommation de 200 à 700 Wh.
Les consommations les plus importantes sont similaires à la consommation d’un sèche-cheveux. Au minimum, cela correspond à la consommation d’un réfrigérateur. La différence avec ce dernier est que le déshumidificateur n’a pas vocation à rester allumé en permanence.

Quelle est la meilleure marque de déshumidificateur ?

De très nombreuses marques proposent des modèles de déshumidificateur d’air, certaines sont des marques connues dans le milieu de l’électroménager, d’autres sont spécialisées dans les appareils de traitement de l’air.

Pour du matériel pas cher, tournez-vous vers les marques Suntec ou Trotec. Elles permettent de s’équiper à petit prix et avec du matériel tout de même fiable.
Pour du plus haut de gamme, le choix est bien plus large. Ainsi vous pouvez choisir un déshumidificateur électrique Delonghi, Pro Breeze, Supra, Hysure, Bionaire...

Combien coûte un déshumidificateur ?

Les appareils les moins chers ont un prix qui débute vers 10-15 EUR. Ce sont des mini-déshumidificateurs.
En réalité, il faut plutôt prévoir un budget d’une cinquantaine d’euros pour une utilisation dans une pièce de 15 à 25 m².

Où acheter un bon déshumidificateur d’air ?

Vous pouvez vous équiper dans des boutiques de votre région ou en effectuant une commande en ligne. Voici quelques enseignes qui ont en stock quasiment en permanence des déshumidificateurs électriques : Amazon, Leroy merlin, Darty, la Fnac, Boulanger, Cdiscount, Auchan, Conforama, Brico Dépôt, etc.

Il est également possible de passer commande sur le site de certaines marques directement.
Le mieux pour choisir une boutique plutôt qu’une autre est de vérifier le prix du produit et des frais de livraison.

Quel déshumidificateur pour le sous-sol ?

Un sous-sol ou une cave est un lieu humide toute l’année. C’est pourquoi dans ce genre de lieu, la VMC est un choix à privilégier. Si c’est une installation qui n’est pas envisageable, alors il faut opter pour un déshumidificateur très puissant, avec une consommation électrique faible et surtout avec une grande capacité de récupération (en litres).

En effet il faudra prévoir de vider régulièrement le bac de récupération d’eau. Ce dernier pourrait se remplir vite et cela nécessitera de se rendre au sous-sol tous les jours pour le vider.

Attention, si votre sous-sol est à une température inférieure à 18 °C, il ne faut pas y installer un déshumidificateur à compresseur qui fonctionnerait mal et s’abîmerait très vite.

Quel déshumidificateur pour une chambre ?

Puisque le but de la chambre est de nous permettre de dormir, le déshumidificateur qui va y prendre place doit être le plus silencieux possible. Il peut éventuellement s’agir d’un modèle avec plusieurs puissances pour fonctionner délicatement la nuit. Si vraiment le ronronnement vous gêne, pourquoi ne pas opter pour un déshumidificateur programmable afin que la mise en route soit automatique lorsque le réveil sonne.

Par ailleurs il faut aussi prendre en compte les performances de l’appareil afin qu’elles soient adaptées à la surface de la chambre.

Faut-il un déshumidificateur pour un spa intérieur ?

Il faut impérativement prévoir un système pour évacuer l’humidité d’un spa ou d’une piscine intérieure. Le taux d’humidité de cette pièce doit être entre 60 et 70 % et il est nécessaire de surveiller l’hygrométrie régulièrement.

Si la pièce est assez petite et que l’utilisation du spa reste occasionnelle, un déshumidificateur électrique mobile sera suffisant. Mais il faut prévoir un modèle plus performant et donc avec un prix plus élevé que pour une chambre ou un bureau.

Par contre dans une salle de plus de 20 m² et/ou avec une utilisation très régulière, il peut être nécessaire d’envisager l’installation d’un système fixe. Il faut regarder du côté des consoles de déshumidification (cela ressemble à un climatiseur) ou des déshumidificateurs encastrés (dans le mur et donc seule une grille est visible).

La gestion de l’humidité au quotidien

La présence d’un déshumidificateur va permettre d’améliorer la qualité de l’air, mais cela ne fonctionne que quand il est allumé. Voici toutes les informations à connaître sur la bonne utilisation d’un déshumidificateur et sur les astuces à mettre en place pour profiter de sa maison.

Où placer un déshumidificateur dans une pièce ?

Le déshumidificateur d’air a besoin de place autour de lui (30 à 50 cm de libres) et au niveau de sa sortie d’air. De nombreux modèles ont l’aspiration sur une face et la sortie à l’opposé. Cela rend impossible le fait de placer le déshumidificateur à côté du mur. Mais si l’aspiration se fait sur une face et la sortie sur le dessus, cela permet de le placer plus librement.

Lors des premières utilisations, il faut le placer le plus proche possible de la zone qui est visuellement la plus humide, à proximité d’une fenêtre couverte de condensation par exemple. Pour une action rapide et efficace, il est également préférable de fermer les portes et les fenêtres, afin de sécher vraiment une pièce en particulier.

Puis dès que l’hygrométrie est plus correcte, l’idéal est de placer l’appareil dans un endroit central pour que plusieurs pièces de la maison puissent en profiter.
C’est aussi l’intérêt d’un produit portable : en fonction des saisons et des activités que l’on pratique, il est possible de le déplacer pour le rapprocher de la cuisine, de la salle de bain ou de la chambre.

Comment bien utiliser un déshumidificateur ?

L’installation d’un déshumidificateur électrique est une solution efficace quand on s’assure qu’il est bien positionné et bien entretenu. Consultez le mode d’emploi et gardez-le à proximité.

Quand le déshumidificateur est branché, il faut commencer par appuyer sur le bouton marche puis choisir les réglages optimaux selon votre pièce. Si l’appareil n’inclut pas un hygromètre, prévoyez-en un à côté pour suivre de façon objective ce qu’il se passe.

Pour vider le réservoir, il est nécessaire d’éteindre le déshumidificateur, voire même de le débrancher. L’eau peut être utilisée pour la chasse d’eau des toilettes, laver la voiture, arroser les plantes, etc.

L’entretien de l’appareil fait partie de son bon fonctionnement. En plus du réservoir d’eau, il peut être nécessaire de changer le filtre ou de le nettoyer. Il faut s’assurer que les ouvertures ne sont pas obstruer par de la poussière.

Le nettoyage se fait toujours sur un appareil débranché. Pour plus de détails, il faut lire la notice de votre déshumidificateur spécifiquement.

Combien de temps faire fonctionner un déshumidificateur ?

Il est impossible de vous dire avec précision combien de temps par jour utiliser le déshumidificateur, car cela dépend totalement de l’appareil que vous possédez, de l’humidité des lieux et des activités que vous avez. Ainsi le repassage à la vapeur augmente le taux d’humidité, tandis que le radiateur électrique le diminue.

Toutefois voici des repères pour une bonne utilisation.
Lors de la toute première mise en route, le déshumidificateur risque de retirer beaucoup d’eau. Il est même possible que le bac de récupération soit à vider une ou deux fois par jour. Dans ce cas, il est possible de le laisser fonctionner en continu. Dès que vous avez l’impression que l’eau est moins importante dans le réservoir, vous allez pouvoir faire des pauses.

Faites le point sur la raison de l’humidité de la pièce. Si c’est un problème d’isolation, à défaut d’avoir une VMC qui serait idéale, il faut un appareil qui peut fonctionner quasiment tout le temps.

Si l’humidité semble liée aux activités humaines, allumez-le à ce moment-là. Ainsi, allumez-le au moment de commencer à cuisiner, lorsque vous préchauffez votre centrale vapeur, quand vous vous apprêtez à prendre une douche. Et éteignez-le environ une heure après la fin de votre activité.

Dans une chambre, il est possible de le faire fonctionner deux heures tous les matins, juste après votre réveil. Ce ne sont que des durées indicatives qui doivent être totalement adaptées à votre situation.

Comment faire un déshumidificateur naturel ?

On utilise le terme déshumidificateur naturel par opposition par déshumidificateur électrique ou absorbeur d’humidité, mais c’est véritablement un abus de langage. Les trois reposent sur des principes naturels. Il convient mieux de parler de déshumidificateur artisanal ou maison.

On utilise pour cela du sel, du charbon ou de l’argile. Vous retrouverez une fabrication pas à pas ici. Ce type de système a une utilité extrêmement limitée. Ainsi il peut être efficace dans un placard, mais pas pour toute une pièce.

at et, Praesent libero venenatis, Donec