Consommation ventilateur

Combien consomme un ventilateur ?

Les ventilateurs ont mauvaise réputation. Si tout le monde s’accorde sur le fait que c’est un appareil efficace pour brasser l’air et améliorer le confort en période de canicule, on dit aussi que la consommation électrique est très importante. Acheter un ventilateur, c’est prendre le risque de voir sa facture d’électricité exploser. Mais est-ce vrai ?

Dans cet article, on vous propose de vérifier l’impact réel et financier d’un ventilateur sur votre facture d’électricité. De plus on vous aide à trouver la meilleure façon de ventiler sans consommer trop.

La consommation électrique réelle d’un ventilateur… en euros

C’est en général bien l’aspect financier qui nous pose question. Personne n’a envie d’acheter un ventilateur sur pied à 50 EUR pour ensuite payer 50 EUR de plus en électricité chaque mois.

Le fournisseur d’électricité Total Direct Energie a fait quelques calculs et pour lui l’impact direct sur la facture d’électricité est de 8 EUR par an. Ce calcul est bien entendu une moyenne à partir d’un bon ventilateur et d’autres calculs avec des ventilateurs moins performants annoncent jusqu’à 50 EUR en plus par an.

Donc concrètement en utiliser son ventilateur 12 heures par jour pendant 6 mois par an, on va devoir payer chaque année entre 8 et 50 EUR d’électricité juste pour cet appareil. Ce sont des moyennes disponibles pour la France, car le prix varie selon le ventilateur et selon votre contrat d’électricité. Toutefois cela permet de se faire une petite idée.

Cela reste finalement tout à fait correct et ce n’est en rien comparable à la consommation d’un climatiseur.

Tableau récapitulatif par type de ventilateur

Ce tableau présente une moyenne, en considérant que le ventilateur est utilisé 8 h par jour pendant 4 mois. Nous vous avons ajouté une colonne avec le montant annuel moyen pour une utilisation sur 6 mois, afin de vous montrer la faible variation induite.

Bien sûr le montant réel dépend de votre contrat d’électricité, de votre temps réel d’utilisation de l’appareil de ventilation que vous avez acheté et de la puissance à laquelle vous le programmez.

Type de ventilateurConsommation moyenneConsommation annuelle pour 8 h/jour pendant 4 mois *Prix moyen annuel pour 8 h/jour pendant 4 mois *Prix moyen annuel pour 8 h/jour pendant 6 mois *
Sur pied70 w67,2 kWh10,39 €15,58 €
Colonne45 w43,2 kWh6,68 €9,87 €
De bureau30 w28,8 kWh4,45 €6,67 €

* Prix calculé à partir du tarif de base chez EDF qui est de 0,1546 /kWh. Ce tarif ne prend pas en compte l’abonnement ou tout autre frais que vous pourriez avoir.

Choisir le ventilateur qui consomme le moins

Il est possible de prendre en compte la consommation électrique d’un ventilateur de deux façons différentes :

  • en regardant le nombre de watts (la consommation électrique) ;
  • en consultant la classe énergie (le ratio énergie / efficacité).

Il s’agit de lire ces données avant l’achat d’un ventilateur et cela, peu importe le format du produit (sur pied, colonne, de bureau, etc).

L’appareil avec le moins de watts pourrait être le ventilateur avec la plus faible consommation d’énergie. Oui, cette phrase est au conditionnel, car c’est loin d’être aussi simple.

En effet un appareil qui annonce une faible consommation en watts (ou en kWh) peut en réalité proposer de faibles performances. Du coup, pour avoir de l’air frais, on se retrouve à utiliser systématiquement la puissance maximale, ce qui entraîne une consommation électrique plus importante. Il aurait alors été plus intéressant, en termes de prix, d’opter pour un ventilateur un peu plus consommateur, mais surtout plus efficace.

C’est pour ça que la donnée la plus utile est finalement la classe énergie. Elle est exprimée avec une note et concerne l’efficacité par rapport à la consommation d’électricité. Avec la note A++ (la meilleure note disponible), vous êtes sûre d’avoir un ventilateur efficace à chaque utilisation.

Astuces pour plus de fraîcheur sans utiliser la puissance maximale

L’autre solution pour éviter de voir le prix de votre facture d’électricité grimper un peu trop est d’associer le ventilateur à d’autres astuces contre la chaleur.

En effet le ventilateur ne fait que brasser l’air, mais il peut aussi rafraîchir. Nous vous proposons un article complet sur l’utilisation d’un ventilateur contre la chaleur, mais voici les éléments essentiels :

  • n’oubliez pas de fermer les volets ;
  • placez l’arrière de l’appareil dans un endroit frais pour brasser de l’air frais ;
  • placez des glaçons ou un tissu humide devant le ventilateur.

Il est également intéressant de lire la notice pour comprendre l’effet des différents modes. Il peut ainsi y avoir un mode eco directement inclus. La fonction minuteur est également intéressante, car elle vous invite à faire une pause et à réfléchir au fait que le ventilateur est toujours utile ou non.

Certains réussissent donc même à faire baisser la température dans la pièce en utilisant le ventilateur et quelques astuces issues du système D et reproduisant les principes d’un rafraîchisseur d’air.

Bien éteindre son ventilateur

Enfin, n’oubliez pas d’éteindre le ventilateur. Il fonctionne avec un moteur et il dégage donc de la chaleur. C’est léger, mais certain jour d’été, chaque degré compte.

Il faut l’éteindre à chaque fois que l’on quitte la pièce. Il ne faut pas dormir avec (mais on peut le garder allumer le temps de s’endormir en utilisant une minuterie pour l’arrêter automatiquement). Une consommation électrique raisonnée passe aussi par une utilisation pertinente de l’appareil !

leo libero. Aliquam venenatis mi, id fringilla eget diam consequat. at mattis