FAQ : Tout savoir sur le ventilateur

FAQ : Tout savoir sur le ventilateur de maison mobile

Les principales questions concernant les ventilateurs de maison mobiles sont regroupées ci-dessous afin de vous permettre de trouver toutes vos réponses d’un coup.

  • Présentation des ventilateurs
  • Comparaison des modèles
  • Utilisation optimale et petites astuces

Définition : qu’est-ce qu’un ventilateur ?

Un ventilateur est un appareil électrique qui est en général muni de plusieurs pales tournant tel les pales d’un moulin. Le mouvement crée un flux d’air, constant ou non, qui permet de se sentir mieux lors de fortes chaleurs ou qui aère simplement les lieux.

Il peut prendre différentes formes et posséder des fonctions supplémentaires. Ainsi certains modèles peuvent demander des travaux dans le logement (comme la VMC ou même simplement le ventilateur de plafond). D’autres sont dits mobiles, car ils peuvent être positionnés n’importe où dans la maison.

Ce dossier se concentre uniquement sur les appareils de ventilation mobiles (sur pied, en colonne, etc.), que l’on peut donc placer dans différentes pièces selon les besoins. On parle également de ventilation ponctuelle (le ventilateur passe une partie de l’année à la cave).

Quels sont les différents types de ventilateurs ?

Le format, c’est-à-dire le design du ventilateur, est le principal élément pris en compte pour organiser les produits par catégories. En effet, le principe est tellement simple qu’il est difficile de fonctionner autrement.

  • Ventilateur de plafond : il s’agit tout simplement de pales que l’on fixe au plafond, ce qui envoie de l’air dans toute la salle.
  • Ventilateur colonne : ce modèle est tout en hauteur et le principe de soufflerie est beaucoup plus discret. Il a l’avantage d’être facile à placer dans une petite pièce.
  • Ventilateur sur pied : c’est l’un des formats les plus classiques. Le pied est réglable en hauteur en général et cela permet d’envoyer de l’air directement à hauteur d’adulte.
  • Ventilateur mural : attention, c’est souvent un modèle d’appoint qui ne permet de ventiler qu’une seule personne positionnée juste en face. Il se fixe sur le mur et il est discret.
  • Ventilateur sans pale : développé par Dyson, le ventilateur sans pale est très élégant, mais aussi très cher et fragile. Par contre il est efficace et il évite de détruire les efforts faits sur la décoration d’intérieur.
  • Ventilateur de table : très similaire au ventilateur mural, il s’agit d’un produit compact pour une seule personne, pratique sur un bureau par exemple.
  • Ventilateur de poche : presque un gadget, il mesure une dizaine de centimètres de haut et il n’envoie de l’air que vers le visage de la personne qui le tient. Il est très apprécié des enfants.

Les fonctions supplémentaires des ventilateurs

Le ventilateur est un appareil tellement simple qu’il est parfois associé à d’autres fonctions plus ou moins complexes. Ainsi il va aérer et rafraîchir autrement. Il faut savoir qu’il peut alors perdre son nom au passage. Un appareil qui est ventilateur et rafraîchisseur sera souvent vendu sous l’appellation simple de rafraîchisseur d’air.

Les fonctions disponibles sont la brumisation (diffusion de micro-gouttelettes d’eau), l’humidification (dans le but d’augmenter le taux d’humidité dans l’air), le rafraîchissement de l’air par évaporation de l’eau froide, l’ionisation (pour assainir l’air).

On parle également de ventilateurs silencieux, c’est-à-dire avec un très faible niveau sonore, inférieur à 40 dB. Pour le moment, l’appareil totalement silencieux n’existe pas vraiment, il émet toujours un légèrement bourdonnement.

Quelle différence entre : ventilateur, climatiseur, rafraîchisseur d’air et brasseur d’air ?

⇨ Le ventilateur envoie de l’air dans la pièce. L’air est à la même température que la température ambiante. Il ne modifie absolument pas le thermomètre, juste le ressenti que l’on a.

⇨ Le climatiseur fonctionne avec une pompe à chaleur et permet de diminuer de façon significative la température dans une pièce. Il a besoin d’une évacuation de l’air chaud, en général un tuyau à placer à la fenêtre dans le cadre d’un climatiseur mobile.

⇨ Le rafraîchisseur d’air fonctionne avec l’évaporation de l’eau froide. Il permet de perdre quelques degrés et il apporte une sensation d’air frais. Pour autant il n’agit pas aussi efficacement que le climatiseur.

⇨ Un brasseur d’air est un ventilateur presque professionnel. Il se positionne au niveau du sol et il brasse une très grande quantité d’air par minute.
Le fonctionnement étant différent, il en va de même du prix et des effets. Il faut donc choisir en fonction de vos besoins et de vos budgets. Car tous ont des avantages et des défauts.

Combien consomme un ventilateur ?

Il est possible d’évaluer la consommation d’un ventilateur en fonction du nombre de watts affichés dans le descriptif technique. C’est toujours un point délicat, car d’un côté on aimerait que le ventilateur n’alourdisse pas la facture d’électricité (et donc avoir une puissance faible) et de l’autre on souhaite tout de même avoir un appareil efficace (et donc avec une puissance importante).

Du coup le plus intéressant est de vérifier la classe énergie, c’est-à-dire la note attribuée à l’appareil. A est plus ou moins la meilleure note, car il existe à présent des appareils notés A++. Cela permet d’avoir une idée de la pertinence de la puissance en watts par rapport aux besoins d’un ventilateur.

Enfin selon la durée d’utilisation et le type d’appareil, il faut prévoir un coût électrique de 8 à 50 € par an.

Comment choisir un ventilateur ?

Pour savoir quel ventilateur acheter, il y a plusieurs critères à prendre en compte. Cela permet de se faire une idée objective et fiable sur le sujet.

Tout d’abord il faut prendre en compte la pièce dans laquelle installer le ventilateur. Il faut regarder sa surface (en m²) ou son volume (en m³) et trouver un ventilateur qui convient. Si vous souhaitez pouvoir le placer dans une chambre, il est alors indispensable de vérifier le niveau sonore, afin de vous assurer qu’il émet moins de 40 dB (nécessaire pour pouvoir dormir à côté).

Puis parmi cette présélection, il faut également comparer le débit d’air, la puissance et le nombre de vitesses à votre disposition. Le plus souvent, plusieurs niveaux de puissance et plusieurs modes cohabitent. Les modes concernent le type de soufflerie. Ainsi le mode nature offre un souffle irrégulier, plus naturel.

Enfin, certains modèles offrent des options en plus comme la présence d’une télécommande, une oscillation plus ou moins grande de l’appareil, un minuteur, etc.

Que choisir : un ventilateur colonne ou sur pied ?

Le choix est à faire en fonction de la surface disponible que vous avez pour positionner le ventilateur. En effet la colonne ne prend pas beaucoup de place. Elle peut avoir un diamètre d’une vingtaine de centimètres. La ventilation peut être fixe ou oscillante. Dans une petite pièce, cela permet de la positionner entre deux meubles facilement. Par ailleurs il est également plus soigné en termes de design, dès les premiers prix.

À l’inverse, le ventilateur sur pied est encombrant et il a un très grand diamètre. S’il est oscillant, il faut lui prévoir encore plus de place pour qu’il puisse tourner tranquillement. D’un autre côté le ventilateur sur pied couvre une plus grande surface.

Concernant l’efficacité, il est possible d’avoir sensiblement les mêmes résultats en termes de débit d’air, de niveau sonore, etc.

Quelle est la meilleure marque de ventilateur ?

Plusieurs marques proposent des ventilateurs.

Pour du haut de gamme et élégant, rien de vaut Dyson qui propose des appareils ressemblants peu à des ventilateurs, efficaces et s’intégrant dans de nombreuses décorations d’intérieur moderne. Le format tient plus du ventilateur colonne, c’est-à-dire tout en hauteur.

Pour du milieu de gamme ou tout du moins pour des tarifs plus accessibles et des designs plus classiques, nous vous recommandons les marques Rowenta et Alpatec by Taurus. Elles ont un catalogue assez large avec plusieurs types de ventilateurs et donc probablement au moins un modèle qui vous ira.

De nombreuses autres possibilités s’offrent à vous, souvent par le biais de marques très spécialisées et donc peu connues du grand public : Bionaire, Honeywell, Voxon, Ardes, Tristar, Pro Breeze, Bestron, etc.

Où acheter un ventilateur ?

Pendant l’été il peut être plus facile et en même temps plus difficile d’acheter un ventilateur. Ainsi on peut en trouver dans les rayons des supermarchés comme Carrefour ou Auchan. Mais dès qu’il fait très chaud, il y a souvent une rupture de stock. Toute l’année, il est possible d’en acheter en magasin ou en ligne sur Darty, Boulanger, Leroy Merlin, Leclerc, Castorama, Amazon, etc.

Combien coûte un ventilateur ?

Il existe plusieurs types de ventilateurs et le prix varie donc en fonction des catégories. On peut acheter un ventilateur de poche ou même de bureau à partir de 10 EUR. Et les ventilateurs sans pale Dyson coûtent plus de 300 EUR.

Pour un ventilateur sur pied ou colonne, permettant de ventiler toute une pièce de maison (salon, bureau ou chambre), il est préférable de prévoir un budget entre 70 et 110 EUR pour être sûr d’avoir tout de suite un équipement solide et durable. Les appareils avec un prix moindre sont le plus souvent des modèles envoyant de l’air sur une seule personne positionnée à proximité.

Comment fonctionne un ventilateur ?

C’est un appareil extrêmement simple qui possède un moteur entraînant les pales. C’est le mouvement de celles-ci qui permet de diffuser un flux d’air. Le ventilateur ne permet pas de rafraîchir la pièce, car il n’agit pas sur la température. Il propulse juste l’air avec plus de force qu’elle ne le fait naturellement. Il crée un courant d’air.

Les réglages permettent de modifier le rythme de rotation des pales et donc la puissance du flux d’air envoyé. On peut également éventuellement modifier l’oscillation du courant d’air. Pour cela soit l’appareil tourne sur lui-même, soit une grille positionnée devant les pales bouge de haut en bas ou de gauche à droite.

Les différents modes modifient la puissance ou l’oscillation. Certains modes nuit proposent une diminution progressive de la puissance. Le mode nature envoie le flux d’air de façon aléatoire.

Comment diminuer le niveau sonore du ventilateur ?

Il ne s’agit pas ici de prendre en compte le discours marketing, mais bien de réfléchir à ce qui est gênant pour la personne assise à côté du ventilateur. On peut considérer qu’à moins de 40 dB le ventilateur est silencieux ou presque. Car cela dépend également de la sensibilité de chacun. 40 dB est le niveau sonore maximum conseillé dans une pièce pour avoir un sommeil réparateur. Bien entendu plus le niveau est faible, mieux c’est. Si vous êtes sensible aux bruits, optez directement pour un modèle à moins de 30 dB.

Mais attention, le chiffre le plus bas annoncé dans les descriptifs correspond souvent à la puissance la plus faible, car c’est à ce moment-là que le ventilateur est le plus discret.

Pour être le moins gêné par le bruit, il faut prévoir de s’éloigner du ventilateur et diminuer sa puissance. Il n’y a pas d’autres astuces malheureusement.

Comment rafraîchir une pièce avec un ventilateur ?

Comme précisé précédemment, le ventilateur crée un flux d’air et ne diminue pas la température. Toutefois quelques astuces au niveau de son installation permettent de faire un peu de froid avec un ventilateur et d’améliorer encore plus votre confort.

L’une des solutions consiste à placer des glaçons devant le ventilateur. Ainsi la vitesse du flux d’air va favoriser l’évaporation de l’eau froide et agir d’une certaine façon comme un rafraîchisseur d’air (avec une efficacité moindre).

Dans la même optique, il est possible de mettre une serviette humide devant le ventilateur. Elle ne doit pas être sur l’appareil, mais par exemple sur une chaise posée juste devant l’appareil. Pour ces deux idées, il est nécessaire d’utiliser de l’eau bien froide, sinon les résultats seront décevants et à peine perceptibles.

Comment entretenir un ventilateur ?

Il y a un entretien à réaliser impérativement au début de l’été, juste avant la première utilisation de l’année du ventilateur. Il s’agit tout simplement de nettoyer correctement chaque pale pour en retirer toute la poussière.

Sur un ventilateur de plafond, c’est assez facile, il suffit de prévoir un escabeau.

Pour tous les autres ventilateurs, quand l’appareil est débranché, il faut commencer par démonter délicatement la grille de protection. Puis il suffit de passer un chiffon humidifié avec un peu de savon de Marseille partout. Quand c’est fait, il faut prendre un autre chiffon propre, simplement passé sous l’eau, pour bien rincer les restes de savons. Pour les autres recoins, il faudra prévoir un plumeau long et fin.

Combien de temps peut-on laisser tourner un ventilateur ?

Techniquement un bon ventilateur peut tourner toute la journée. Tout dépend en réalité de la puissance du moteur et de la solidité des différents éléments, même si on peut l’utiliser au moins pendant plusieurs heures.

Toutefois il est préférable d’allumer le ventilateur uniquement quand il y a quelqu’un dans la pièce et de ne pas en faire un réflexe. De même il est fortement déconseillé de laisser le ventilateur allumé toute la nuit pour des questions de santé (voir ci-dessous).

Peut-on être malade avec un ventilateur ?

Le ventilateur brasse l’air et les allergènes qui s’y trouvent. Il est donc préférable de l’éteindre si vous recevez la visite d’une personne allergique à la poussière.

Même sans avoir des soucis d’allergies ou une fragilité face aux allergènes et aux poussières, il est conseillé de ne pas dormir avec un ventilateur allumé toute la nuit. En plus de brasser l’air et ce qu’il contient, il assèche la peau, les yeux et les muqueuses. Enfin le souffle frais peut provoquer des contractures durant le sommeil (source). En journée, des maux de tête sont également possibles, même si cela peut aussi bien venir du ronronnement que de l’air brassé.

et, dapibus suscipit mattis pulvinar ultricies risus libero Donec