Comment utiliser un rafraîchisseur d’air ?

Comment utiliser un rafraîchisseur d’air ?

Le rafraîchisseur d’air est un appareil d’apparence très simple qui permet d’améliorer le confort d’une pièce en période de forte chaleur. Il peut même diminuer la température. Par contre, contrairement à un ventilateur, il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton pour l’utiliser correctement.

Voici donc quelques conseils et remarques pour une bonne utilisation d’un rafraîchisseur d’air.

Bien installer un rafraîchisseur d’air

En général les meilleurs rafraîchisseurs d’air sont tous posés sur des roulettes pour les déplacer facilement dans un logement. En tant qu’appareil mobile, on peut tout à fait l’utiliser dans différentes pièces d’une maison au fil de la journée.

Il faut prévoir un peu d’espace libre derrière le rafraîchisseur d’air pour que l’air puisse circuler et surtout entrer dans l’appareil. Et il faut s’assurer que le souffle d’air qui sort ne soit pas proche d’un mur ou d’un meuble. Il s’agit en effet d’un courant d’air chargé d’humidité et cela pourrait donc détériorer le meuble ou le mur.

Par ailleurs le rafraîchisseur doit être positionné bien à plat pour permettre au tampon d’être toujours parfaitement en contact avec l’eau du réservoir.

Remplir le réservoir d’eau froide

C’est la toute première chose à faire, une étape absolument indispensable et la limite à l’autonomie du rafraîchisseur d’air.

Ce type d’appareil a besoin d’eau froide pour bien fonctionner. En effet il repose sur l’évaporation de l’eau. On associe souvent l’évaporation à l’eau bouillante, mais le mouvement des molécules peut permettre une évaporation à n’importe quelle température (source).

Toutefois plus l’eau est froide, plus l’air chargé de gouttelettes d’eau qui sera soufflé sera frais.

La première chose à faire est donc d’utiliser l’eau la plus froide qui soit. Certains appareils permettent également de glisser dans le réservoir des pains de glace pour maintenir l’eau froide plus longtemps. D’autres n’accepteront que de simples glaçons. Pour cela, il faut consulter la notice et s’y fier.

Dès qu’il n’y a plus d’eau, l’appareil s’arrête. Surveillez donc régulièrement le niveau d’eau dans votre réservoir.

Bon à savoir : la capacité du réservoir vous informe concrètement de la durée d’utilisation d’un modèle. Plus on peut y mettre de litres d’eau, moins souvent vous aurez à surveiller votre appareil.

Mettre en route l’appareil

Il n’y a quasiment aucun réglage sur un rafraîchisseur d’air (à moins d’acheter un modèle avec plusieurs fonctions incluses). On a en général juste besoin d’appuyer sur le bouton de mise en marche.

Par contre on peut modifier l’orientation du flux d’air (à partir de la grille de sortie) et certains produits proposent un flux oscillant. Il peut également y avoir plusieurs vitesses de ventilation, c’est-à-dire plusieurs puissances de flux d’air. C’est surtout intéressant pour bénéficier d’un air frais et léger durant la nuit.

Enfin, il peut être éventuellement possible d’utiliser la ventilation seule, sans l’option rafraîchir. Mais cela n’en fait qu’un faible ventilateur. Alors si pour vous l’important est le flux d’air, consultez cet article sur les différences entre ventilateur et rafraîchisseur d’air pour être sûr d’avoir le bon appareil selon vos besoins et vos attentes. L’efficacité n’est pas la même et l’un des produits est plus silencieux que l’autre.

S’assurer que cela fonctionne bien

Un rafraîchisseur d’air influence très peu la température. Ce n’est pas sa fonction principale. Ainsi dans une pièce très sèche et chaude (autour de 30°), on peut perdre de 1 à 5°.

Il s’agit surtout d’un appareil qui agit sur le ressenti face à la chaleur. On bénéficie d’un flux d’air humide et frais, ce qui aide à se sentir mieux. S’il n’y a pas d’air qui sort de l’appareil, c’est qu’il y a un problème.

Aérer la pièce… au bon moment

Pendant l’utilisation du rafraîchisseur d’air, il est préférable de laisser les fenêtres fermées. Vous en profiterez ainsi mieux, surtout que contrairement à un climatiseur, cet appareil n’a pas besoin d’évacuation.

Par contre puisque le rafraîchisseur augmente le taux d’humidité dans la pièce, il ne faut pas oublier de bien la ventiler à d’autres moments, l’idéal étant de le faire tôt le matin, quand l’air extérieur est frais.

Entretenir un rafraîchisseur d’air

Quotidiennement, il faut gérer le réservoir d’eau. C’est-à-dire qu’il faut s’assurer qu’il est propre, qu’il y a suffisamment d’eau pour une bonne utilisation de l’appareil et qu’il est vide quand l’appareil est à l’arrêt pour ne serait-ce que 24 h.

Une fois par mois, il faut s’occuper du filtre et du tampon.
Le tampon est l’élément en contact avec l’eau. Pour l’entretenir, il suffit de prévoir de le rincer correctement et de le sécher avant de le remettre en place. Pour le filtre, l’idée est la même, il faut le laver puis le replacer.

À la fin de la saison chaude, il faut bien tout nettoyer, chasser la poussière, tout vidanger.
Et avant une nouvelle saison d’utilisation, il peut être nécessaire de changer le tampon et le filtre. Cela dépend des modèles, car si certains modèles permettent un véritable nettoyage, d’autres nécessitent d’acheter des accessoires neufs une à deux fois par an pour une utilisation efficace et un air sain.

Enfin, l’extérieur du rafraîchisseur d’air se nettoie également, avec une éponge douce, de la même façon que vous entretenez d’autres appareils dans votre foyer. Il faut juste vraiment éviter l’utilisation du côté abrasif de l’éponge.

adipiscing nec commodo in leo Donec Praesent neque. massa venenatis accumsan vulputate,