Combien de degrés en moins avec un rafraîchisseur ?

Combien de degrés en moins avec un rafraîchisseur d’air ?

Pour faire face à la canicule, plusieurs appareils existent : le climatiseur, le ventilateur et le rafraîchisseur d’air. Chacun existe sous différents formats liés soit à l’installation soit à l’efficacité. Et surtout ce sont trois produits bien distincts qui n’ont pas du tout le même effet sur la chaleur présente.

Acheter un rafraîchisseur d’air permet de faire baisser le nombre de degrés, mais c’est limité, car cela n’est pas sa fonction principale, contrairement au climatiseur.

Le rafraîchisseur d’air fait-il baisser le thermomètre ?

Oui, la température peut diminuer quand on allume le rafraîchisseur d’air. On peut espérer jusqu’à 5° en moins, sous certaines conditions.

Voici les conditions permettant une véritable chute de la température :

  • avoir un air très sec ;
  • avoir une température initiale de plus de 30° ;
  • être dans une petite surface ;
  • fonctionner avec de l’eau vraiment très froide.

Puisqu’il s’agit d’un produit mobile, sur roulettes, il est pratique de le déplacer selon vos besoins et donc de rafraîchir un endroit après l’autre dans la maison. Par contre, cela signifie très concrètement que vous n’aurez aucun résultat, dans une région très humide ou si le thermomètre dépasse difficilement 25°.

Comment fonctionne le rafraîchisseur d’air ?

Le principe même d’un rafraîchisseur est un processus naturel. Tout fonctionne grâce à l’évaporation de l’eau.

L’appareil possède un réservoir empli d’eau froide, dans lequel un tampon en tissu trempe légèrement. L’eau remonte progressivement le long du tissu qui est donc totalement imbibé d’eau. Un souffle d’air puissant est envoyé à travers le tampon, provoquant l’évaporation. Il est en effet tout à fait possible de faire évaporer de l’eau sans la faire bouillir, le mouvement des molécules est pour cela suffisant (mouvement provoqué ici par le flux d’air).

Les micro gouttelettes d’eau sont alors envoyées dans l’air, améliorant directement le confort. On a une sensation de fraîcheur quasiment instantanée. Quand il fait très chaud, ce processus permet de diminuer progressivement la température.

Une fraîcheur sans choc thermique

L’ensemble du processus est très doux.

Le climatiseur peut baisser la température de plus de 10° et créer ce que l’on nomme un choc thermique dès que l’on change de lieu. C’est-à-dire que l’on subit des écarts de températures très importants entre les lieux avec climatisation et les lieux sans (nécessitant parfois d’enfiler un gilet). Avec un rafraîchisseur d’air, il n’y a rien de ce genre et cela permet de supporter bien mieux la canicule quand on sort de chez soi.

Tout d’abord le refroidissement de l’air reste doux et progressif. La chaleur est supportable grâce à une augmentation du taux d’humidité dans l’air. Du coup, on se sent en général bien mieux quand le rafraîchisseur d’air est allumé, mais on subit aussi moins la chaleur dans les autres lieux, voire même chez soi quand le rafraîchisseur est éteint.

Un refroidissement avec un léger flux d’air

Il y a bien tout un système de ventilation afin de faire passer l’air de la pièce dans le tampon chargé d’eau et donc créer l’évaporation. Toutefois le rafraîchisseur d’air ne repose pas sur sa ventilation. Le flux d’air est relativement modéré et il est parfois possible de le modifier grâce à différentes options ou avec un mode spécifique inclus dans le rafraîchisseur d’air.

Si vous cherchez à obtenir un flux d’air à la puissance modulable, digne d’un courant d’air entre deux pièces de la maison, vous avez probablement plus besoin d’un ventilateur et non un rafraîchisseur. L’utilisation, les capacités et les résultats ne sont pas les mêmes. Le rafraîchisseur ne devrait pas vraiment faire voler les papiers sur votre bureau, par exemple. Mais chaque modèle a des avantages et des défauts.

Quelques astuces pour un confort encore plus important

Le rafraîchisseur d’air n’est qu’un appareil qui améliore le confort sans accomplir de miracle. Il est possible de booster encore plus ses effets et donc de passer les fortes chaleurs plus aisément. Pour cela il y a quelques gestes à ne pas oublier :

  • Assurez-vous que le réservoir d’eau contienne de l’eau très froide (à l’aide de glaçons ou de pain de glace).
  • Fermez les volets si vos fenêtres sont au soleil.
  • Aérer la pièce en grand le matin très tôt, au lever du soleil, en créant des courants d’air (et sans oublier de bloquer les portes).
  • Buvez régulièrement tout au long de la journée, de l’eau à température ambiante pour mieux vous hydrater.
  • Débranchez tous les appareils électriques que vous n’utilisez pas et privilégiez la nuit pour recharger vos appareils.
porta. ut velit, ultricies efficitur. ante. quis ut eleifend consectetur commodo