Tout savoir sur le rafraîchisseur d’air

Tout savoir sur le rafraîchisseur d’air

FAQ : Tout savoir sur le rafraîchisseur d’air

Cette page regroupe toutes les réponses aux principales questions sur les rafraîchisseurs d’air. Elle est composée de trois parties :

  • Qu’est-ce qu’un rafraîchisseur d’air ? Quelles différences avec les autres appareils ?
  • Comment ça fonctionne ? Est-ce vraiment efficace ?
  • Comment bien le choisir ? À quoi penser lors de l’achat ?

Définition : qu’est-ce qu’un rafraîchisseur d’air ?

Un rafraîchisseur d’air est une solution simple pour rafraîchir et véritablement faire baisser la température d’une pièce (jusqu’à 5° maximum) tout en améliorant le ressenti que l’on y a. On parle également de refroidisseur.

Cet appareil fonctionne à partir de l’évaporation de l’eau froide. Il est équipé d’un tampon humide, d’un réservoir d’eau et d’un système de ventilation (pour faire circuler l’air). Le tampon est imbibé de l’eau froide du bac. L’air chaud passe à travers le tampon provocant avec la soufflerie l’évaporation de l’eau froide. Et c’est tout !

Le système est simple, discret et efficace. Et il n’y a rien de plus à comprendre pour savoir comment fonctionne un rafraîchisseur d’air.

Combien de degrés en moins avec rafraîchisseur d’air ?

Il n’est pas possible de choisir la température à atteindre avec un rafraîchisseur d’air. Il va faire baisser le thermomètre, mais le résultat exact est variable.
Au maximum, il permet de perdre 5°. Pour cela, la température initiale doit dépasser les 30°, l’eau du réservoir doit être très froide, la surface de la pièce doit être relativement petite.

De plus il y a une différence entre le ressenti et ce que le thermomètre indique. Si vous êtes dans un espace très chaud et très sec, même si le thermomètre ne descend pas beaucoup, le ressenti sera tout de suite plus agréable puisque le taux d’humidité va augmenter et la température baisser. À l’inverse dans un environnement chaud et humide, il y aura bien une chute de la température, mais la hausse de l’humidité pourrait rendre la pièce plus difficile à vivre.

Quelle différence entre rafraîchisseur d’air et climatiseur ?

Le climatiseur est un équipement lourd, demandant une certaine installation et qui est donc fixé au même endroit pendant tout l’été. Il fonctionne avec une pompe à chaleur et il a besoin d’une sortie d’air (souvent sous la forme d’un tuyau que l’on positionne à la fenêtre). Même quand il est dit mobile, il n’est pas vraiment possible de le déplacer d’une pièce à l’autre. On peut juste le ranger à la cave pendant l’hiver.

Pour le mettre en route, on choisit une température idéale et le moteur va tourner jusqu’à atteindre cette température. Il a donc une consommation électrique élevée. D’un point de vue écologique, la climatisation a aussi un impact carbone très élevé.

D’un autre côté il est plus efficace que le rafraîchisseur d’air, qui ne permet de faire chuter la température que de quelques degrés. Les avantages et les défauts de ces deux appareils sont très différents et c’est à chacun de choisir en fonction de son lieu de vie et ses besoins.

Que choisir : ventilateur ou rafraîchisseur d’air ?

Les deux appareils n’ont pas les mêmes effets et ne nécessitent pas le même budget.

⇨ Le ventilateur est un produit mobile, muni de plusieurs pâles pour brasser l’air. Il crée un courant d’air dans la pièce. Il est facile de le déplacer durant la journée et il ne coûte pas cher. Par contre à aucun moment il n’agit sur le thermomètre. Il a aussi le défaut d’être vite bruyant quand on augmente la puissance. D’un autre côté si chez vous il fait rarement plus de 30°, c’est probablement ce qui vous conviendra le mieux.

⇨ Le rafraîchisseur d’air est un appareil plus cher et moins mobile. En général on le positionne une fois pour toutes dans un coin de la maison. Par contre il est plus silencieux en principe et il permet de faire chuter le thermomètre. Par contre si vous êtes dans une région très humide ou qu’il fait rarement plus de 30°, ce n’est peut-être pas l’idéal.

La consommation électrique de ces deux appareils est sensiblement la même.

Un rafraîchisseur d’air, comment ça marche ?

Le principe est simple et naturel. Le tampon est en contact avec l’eau et celle-ci par capillarité remonte sur tout le tampon. Pendant ce temps un système de brassage d’air fait passer l’air chaud présent dans la pièce à travers le tampon. Lorsque l’air et l’eau entrent en contact, il y a alors instantanément évaporation de l’eau. Cela fonctionne, quelque soit la température de l’eau. L’air humide est ensuite diffusé dans la pièce. Si l’eau n’est pas très froide, cela ne fera rien, car la différence de température eau / air sera trop faible. Par contre dans un air très chaud avec de l’eau très froide, l’amélioration est très rapide. Pour aller plus loin : Rafraîchisseur d’air comment ça marche ?

Comment utiliser un rafraîchisseur d’air ?

Pour que le rafraîchisseur fonctionne bien, il y a peu à faire. Il faut commencer par bien l’installer.
Il faut s’assurer qu’il est positionné bien à plat pour que le tampon soit toujours en contact avec l’eau dans le réservoir, même quand il n’y a plus beaucoup d’eau. Et bien sûr, il faut s’assurer qu’il y a toujours de l’eau. Plus l’eau est fraîche, mieux c’est. Il est donc possible de placer une bouteille d’eau au réfrigérateur en anticipant le moment de remplir le réservoir. Ou alors on peut ajouter des glaçons ou un pain de glace.

Il faut aussi s’assurer que tout le matériel est propre et sain. En effet, si le tampon est sale, que le réservoir contient de la moisissure, les saletés et bactéries seront diffusées dans l’air en même temps que l’eau. En général il y a peu à faire. Le filtre à air peut être lavable à la main ou en machine. Le réservoir doit pouvoir être démonté pour un nettoyage à fond.

Un rafraîchisseur d’air, c’est utile ou pas ?

Il est difficile de répondre de façon généraliste et de trancher à la question : est-ce que le rafraîchisseur d’air est efficace ou pas.

Objectivement c’est un appareil qui fonctionne bien. Il abaisse la température et limite la sensation de chaleur dans une pièce. En période de canicule, dans une grande partie de la France, cela ferait énormément de bien aux personnes qui le possèdent.

Est-ce pour autant la meilleure solution pour tout le monde ? Pas forcément.
Comme dit précédemment, cela augmente l’humidité d’un lieu. La fraîcheur obtenue est relative. Là où une chute de 5° sera appréciable dans les Hauts de France, cela risque de sembler ridicule dans les grandes villes alsaciennes.

C’est une solution efficace, à faible consommation d’énergie, introduisant un peu de frais sur le long terme et demandant un investissement initial correct. À vous ensuite de déterminer si cela sera suffisant dans votre logement.

Comment remplir un rafraîchisseur d’air avec de l’eau ou de la glace ?

Le bac ou réservoir doit toujours être empli avec de l’eau. C’est une constance sur tous les appareils, peu importe leur marque.
Cependant certains produits possèdent également un compartiment à glace, voire un bloc réfrigérant que l’on peut placer au congélateur et réutiliser d’une fois sur l’autre.

D’autres modèles permettent de placer de l’eau avec des glaçons. Il est préférable de consulter la notice de votre rafraîchisseur d’air, car dans certains cas, plutôt rares, mais existant, les glaçons pourraient gênaient le bon fonctionnement de l’appareil tant qu’ils n’auront pas fondu.

En tout cas il est vrai que plus l’eau est fraîche, plus le rafraîchisseur d’air est efficace. Alors même si vous ne pouvez pas y mettre de glaçon, vous pouvez remplir le réservoir avec de l’eau préalablement placée au réfrigérateur.

Comment nettoyer un rafraîchisseur d’air ?

Entretenir un rafraîchisseur d’air est indispensable, car il peut devenir un véritable foyer à bactéries. Pour cela il faut toujours commencer par le vider de son eau et par le débrancher.

Pour l’entretien régulier, il faut prévoir de nettoyer le réservoir, le filtre d’air et éventuellement le tampon, en fonction des conseils dans la notice de votre appareil.
Le réservoir doit être totalement démonté et nettoyé avec de l’eau et du vinaigre blanc.

Le filtre d’air peut être placé en machine ou lavé à la main, selon le type de filtre en place. Il est également possible qu’il faille tout simplement en acheter un nouveau. Il en va de même pour le tampon et son cadre.

À ce niveau-là, seul votre mode d’emploi vous dira quoi faire et à quel rythme. Un filtre lavable peut avoir besoin d’aller en machine une fois par mois, tandis qu’un filtre échangeable peut être racheté qu’une fois par an.

Comment choisir un rafraîchisseur d’air ?

Pour bien acheter un rafraîchisseur d’air, plusieurs critères doivent être pris en compte.
Tout d’abord il faut savoir quelle puissance prendre, non pas en watts, mais en m³/h, c’est-à-dire en fonction du débit. Il ne faut pas acheter en dessous de 200 m³/h, mais il est préférable d’avoir au moins 400 m³/h.

Essayez de connaître la surface pour laquelle l’appareil est conçu. Les fabricants ne l’indiquent pas toujours, mais les marques Honeywell et Klarstein par exemple sont assez transparentes là-dessus, contrairement à OneConcept qui invite à lire les avis des utilisateurs. Il ne sert à rien d’avoir un rafraîchisseur pour moins de 20 m², si votre salon mesure 35 m². Bien sûr que les résultats ne seront pas là et l’appareil ne pourra être tenu pour responsable.

Un réservoir avec une faible contenance aura besoin d’être rempli à plusieurs reprises dans la journée. Il est préférable d’avoir directement une capacité d’au moins 7 litres. De plus il faut pouvoir y placer des glaçons pour avoir de l’eau vraiment fraîche.

Enfin, il faut vérifier la prise en main : les vitesses disponibles, la présence d’une télécommande, la possibilité de programmer un arrêt automatique au bout de quelques heures, un mode ionisateur, l’utilisation de la ventilation seule, un mode silencieux, un mode chauffage ou juste humidificateur, etc.
En prenant en compte votre logement et votre budget, vous devriez parvenir à faire le bon choix.

Rafraîchisseur d’air : pour quelle surface ça convient ?

De par son fonctionnement, le rafraîchisseur d’air est efficace dans de petites pièces. Au-dessus de 20 m², il commence à éprouver des difficultés, surtout si c’est un produit entré de gamme.

Si vous êtes dans un logement vraiment très sec avec des pièces de plus de 20 m², il est éventuellement possible de prévoir deux rafraîchisseurs d’air ou d’associer un rafraîchisseur à un ventilateur (dans deux coins différents).

Certaines personnes considèrent qu’au-dessus de 10 m², les effets sont minimes. Tout dépend véritablement de vos attentes et de la température initiale.
Nous pensons qu’effectivement entre 10 et 25 m², il faut choisir avec plus de soin son modèle, mais cela convient tout de même.

Combien consomme un rafraîchisseur d’air ?

Contrairement au climatiseur, le rafraîchisseur d’air consomme peu. Il peut consommer que 50 watts, en particulier s’il ne possède pas de voyants restant allumés pendant son fonctionnement.

De façon plus réaliste du coup, il faut prévoir une consommation entre 50 et 150 watts. Ainsi au minimum c’est autant qu’une ampoule à incandescence et au maximum autant qu’un réfrigérateur (source).

Combien coûte un rafraîchisseur d’air ?

Il est possible d’acheter un rafraîchisseur d’air à partir de 50 EUR et jusqu’à 200 voire 300 EUR selon les marques. Des appareils avec plusieurs fonctions peuvent même avoir un prix avoisinant les 1000 EUR. Pour bénéficier d’un appareil solide, durable et véritablement efficace, il faut tout de même prévoir idéalement un budget d’une centaine d’euros ou alors profiter des soldes, d’une promo ou du Black Friday.

En effet, choisir dès le début un modèle un peu plus cher, permet d’en profiter plus facilement, de limiter l’entretien, d’avoir une meilleure prise en main. En général on a même accès à un service après-vente plus efficace et disponible.

Praesent Lorem id Sed Nullam libero non