Quel purificateur d’air choisir ?

Quel purificateur d’air choisir ?

Quel purificateur d’air choisir ?

Depuis le début des années 2000, l’étude de la qualité de l’air intérieur et la recherche de son amélioration sont de véritables sujets d’études menées à grande échelle. Pour autant ce n’est que depuis 2015 que les purificateurs d’air sont devenus des appareils plébiscités de tous et surtout des particuliers. Ils permettent de limiter la pollution intérieure et leur fonctionnement est très basique.

Les technologies incluses dans les purificateurs se sont développées, mais elles n’ont pas toutes été testées avec le même sérieux et les résultats ne sont pas toujours présents (source). Alors afin de vous aider à savoir quel est le meilleur purificateur d'air, voici une présentation des caractéristiques techniques à prendre en compte.

Les différentes technologies incluses dans un purificateur d’air

Techniquement il semblerait que toutes les technologies de purification de l’air agissent au moins un peu sur la qualité de l’air. Cependant certains appareils agissent positivement sur certains polluants tout en déposant d’autres polluants dans le même temps. C’est le cas de certains modèles de purificateur à plasma ou à ozonation (source).

⇨ La purification avec triple filtration

C’est la technologie qui fonctionne vraiment, elle a été testée et analysée, elle est ancienne et sérieuse. Son efficacité est prouvée sans aucune ambiguïté !
Il faut, pour avoir véritablement une triple filtration efficace, que le purificateur d’air soit équipé d’un pré-filtre, d’un filtre à charbon et d’un filtre HEPA.

⇨ La purification par ionisation

Il s’agit d’une technologie qui relâche des ions négatifs dans l’air. Ceux-ci vont s’accrocher aux particules polluantes, les alourdir et les entraîner au sol. Il ne reste plus qu’à passer l’aspirateur. Si ce n’est pas une solution parfaite quand on souffre d’allergies, cela permet un vrai plus.

Le seul risque est que certains modèles diffusent de l’ozone qui est un gaz toxique. Ceux-ci sont donc à proscrire totalement.

⇨ L’ozonation, la photocatalyse ou le plasma à froid

Ces trois autres technologies proposent une purification incomplète de l’air et émettent des polluants. Ils sont donc à éviter pour le moment, le temps que la recherche soit plus avancée sur leur sujet et que les appareils soient plus perfectionnés.

Quel filtre pour quelle particule ?

Afin de vous permettre d’y voir plus clair sur la purification à triple filtration, voici ce que les différents filtres permettent de capturer comme type de particules.

FiltresParticules capturéesCompléments d’informations
Pré-filtreLes particules visibles à l’œil nuLe filtre a besoin d’être secoué (par la fenêtre) et nettoyé très régulièrement
Filtre à charbonLes odeurs
Les composés organiques volatils (COV)
Les substances chimiques dans la peinture, les produits de nettoyage, etc.
Filtre HEPALes particules fines
Les moisissures
Les acariens
Les allergènes
Le filtre doit être changé tous les 6 mois maximum

Un purificateur adapté à votre maison

Tous les purificateurs n’ont pas la même capacité de traitement de l’air. Avant l’achat du purificateur, il faut donc décider dans quelle pièce de la maison vous souhaitez le positionner. Puis il faut connaître le volume (en m³) et la surface (en m²) de la pièce en question.

La puissance du purificateur est évaluée selon son débit d’air. Ce débit est également nommé CADR (Clean Air Delivery Rate), soit le terme anglais. Il s’agit de connaître le volume traité par l’appareil en m³/h.

Certains fabricants annoncent également la surface en m² idéale pour chaque modèle. C’est une façon plus facile d’évaluer les données techniques qui sont diffusées.

L’utilisation quotidienne du purificateur d’air

Plusieurs caractéristiques permettent de savoir avant l’achat si tel modèle de purificateur vous conviendra. Ce sont tous des éléments concernant son installation et sa prise en main.

⇨ La mise en route / la télécommande

Il y a bien souvent un large panneau de contrôle et une télécommande. C’est là que l’on appuie sur le bouton marche / arrêt, que l’on choisit le niveau de puissance (ou la vitesse) ou que l’on sélectionne l’une des fonctions complémentaires. L’ensemble peut-être tactile, facile d’accès, derrière un cache, lumineux, etc.

⇨ Le niveau sonore

En principe un purificateur d’air n’est pas très bruyant, mais cela peut varier grandement d’une référence à une autre. De plus pas très bruyant signifie qu’il y a tout de même un ronronnement permanent.

Il peut y avoir une fonction « silence » ou « silencieux » ou l’appareil peut naturellement être discret. Le mode nuit peut aussi garantir une quasi-absence de bruit permettant de le placer dans une chambre durant la nuit.

⇨ L’encombrement et le design

Le purificateur d’air doit pouvoir prendre place chez vous tout en ayant un espace libre tout autour de lui (pour que l’air circule). Les dimensions de l’appareil doivent être étudiées avec soin. Et bien sûr, autant prendre un design et un coloris qui vous plaisent et se fondent dans votre intérieur.

⇨ Les options

Les fabricants peuvent être très imaginatifs et on ne trouve pas la même chose sur un purificateur d’air Philips ou sur un modèle Rowenta, Dyson, Xiaomi, etc. Chacun y va de sa petite innovation.

Dans les options classiques, il y a la présence d’un minuteur, d’un programmateur ou d’une mise en veille automatique. Dans les options plus originales, il y a l’analyse de la qualité de l’air, la détection de la luminosité pour éteindre le panneau de commande, un suivi via le smartphone, etc.

L’entretien et la qualité de l’appareil sur le long terme

Pour finir, il est nécessaire de comparer des données difficiles à obtenir. Tous les six mois, le filtre HEPA doit être changé. Vous pouvez donc commencer par faire un tour en ligne (ne serait-ce que sur Amazon, il ne s’agit pas de commander ici) pour voir le prix d’un nouveau filtre et sa facilité d’achat. Puis il faut regarder les avis des utilisateurs et voir s’il est facile de retirer l’ancien filtre pour placer le nouveau.

Il faut aussi tenter de savoir si l’entretien plus régulier est aisé (dépoussiérage de l’intérieur de l’appareil). Enfin les avis d’utilisateurs permettent aussi d’évaluer la durée de vie du purificateur d’air et la qualité du service après-vente.

Conclusion

Un bon purificateur d’air est un produit dont le prix dépasse les 200 EUR. Toutefois, pour vous assurez un système fiable et durable, privilégiez les purificateurs d’air d’au moins 300 EUR. Et commandez en priorité des produits d’une marque connue de tous. Cela ne signifie pas que vous devez impérativement prendre un purificateur Dyson (l’une des marques les plus chères), mais que vous devez être sûr que la marque réponde à toutes les normes européennes et possède un service après-vente.

lectus libero Donec adipiscing venenatis, amet, commodo sed