Climatiseur mobile ou rafraîchisseur d’air ?

​​Climatiseur mobile ou rafraîchisseur d'air ?

​​​Pour améliorer le confort d’une pièce pendant des périodes de fortes chaleurs, il existe plusieurs solutions. Le climatiseur est souvent le plus connu, car il est très présent dans des lieux publics divers comme dans certains cafés, les chambres d’hôtel, les bureaux, etc. On a dans ces cas-là surtout en tête les climatiseurs splits, installés de façon permanente en haut d’un mur.

Pour une solution temporaire, à utiliser quelques mois dans l’année, et pour faire chuter la température, il y a en réalité deux appareils : le climatiseur mobile monobloc et le rafraîchisseur d’air. Si en termes de design, les modèles peuvent se ressembler, les effets ne sont pas du tout les mêmes. L’efficacité sera même variable suivant la pièce où vous souhaitez l’installer.

C’est pourquoi il est nécessaire de choisir avec soin.

​​​Les principales différences entre climatiseur mobile et rafraîchisseur d’air

​​​Pour commencer, voici un tableau qui met en avant les caractéristiques et les conditions de fonctionnement des deux types d’appareils. Suite au tableau, vous trouverez des explications plus détaillées.

Climatiseur mobileRafraîchisseur d’air
Pièce idéaleFenêtre indispensable (pour évacuer l’air chaud)Air sec >30 °C
Action principaleBaisser la températureDonner une sensation de fraîcheur. Baisser de 3 à 5° max.
Fonctions complémentaires (suivant les modèles)Chauffage, ventilateur, déshumidificateurVentilateur, humidificateur
PrixÀ partir de 200-300 EURÀ partir de 80 EUR
EntretienOccasionnelRemettre de l’eau tous les jours + occasionnel
BruitBruit du moteur permanentSilencieux
Consommation électriqueAssez importanteTrès faible
Impact écologiqueImpact très fort à l’utilisation et en fin de l’appareilImpact faible de l’utilisation

​⇨ Les spécificités d’un climatiseur mobile

Un climatiseur mobile est un appareil qui, pour fonctionner, a besoin d’une fenêtre où placer le tuyau d’évacuation. C’est le seul impératif en termes d’installation et de fonctionnement.

Bien sûr il y a des variations suivant son choix de climatiseur mobile, mais disons que la température peut baisser jusqu’à 16°. Il est possible de sélectionner une température et le climatiseur fonctionne de maintenir cette température dans la pièce. On peut aussi fonctionner avec un minuteur et une puissance de réfrigération.

L’intérêt principal est que la chute de température est quasiment immédiate et donc on se sent tout de suite mieux.

Par ailleurs certains modèles sont particulièrement complets et il est donc possible d’utiliser la ventilation seule ou un mode déshumidification. Les climatiseurs réversibles permettent d’avoir une solution de climatisation et de chauffage dans un seul produit.

Côté défaut, il y en a deux.

Le premier est le niveau sonore. Le climatiseur mobile a un moteur qui fait du bruit en permanence et il est difficile de trouver un climatiseur à moins de 50 dB quand on fait vraiment attention au prix. Ce n’est pas une solution très confortable la nuit, même quand il existe un mode nuit.

Autre défaut, plus facile à contourner, est que l’évacuation de l’air chaud nécessite de placer le tuyau d’évacuation à la fenêtre. Il peut alors être nécessaire d’acheter un kit de calfeutrage et cela peut demander un peu de temps pour tout installer correctement. Si le kit de calfeutrage n’empêche pas les bruits de l’extérieur d’entrée, en tout cas, il limite l’entrée de l’air chaud.

​⇨ Les spécificités du rafraîchisseur d’air

Alors même que les effets sont bien plus discrets, les bons rafraîchisseurs d’air sont appréciés chez de très nombreuses personnes. On parle aussi d’un refroidisseur d’air, mais pour bien comprendre leur fonctionnement, le nom rafraîchisseur est mieux choisi.

Ce type de produit fonctionne sur le principe de l’évaporation à froid. C’est-à-dire que l’air chaud est propulsé à travers un filtre humide. Le flux d’air crée une évaporation instantanée de l’eau froide. La pièce devient légèrement plus humide, mais d’une humidité fraîche. L’action sur la température est minime, mais il est tout de même possible de perdre 3 à 5 °C.

Les deux avantages principaux d’un rafraîchisseur d’air sont son niveau sonore et son prix.
Le bruit émis par cet appareil est très peu perceptible (à vérifier avant l’achat tout de même) et il est donc possible de l’allumer avant d’aller se coucher et de confier à la minuterie le soin de l’éteindre une heure plus tard.

De plus c’est un appareil pas cher qui a une consommation électrique extrêmement faible. Ainsi les rafraîchisseurs d’air haut de gamme coûtent le prix d’un climatiseur mobile premier prix.

Toutefois lui aussi a quelques défauts.

Tout d’abord le rafraîchisseur d’air a impérativement besoin d’un air sec et d’une pièce vraiment chaude pour fonctionner. Tant qu’il ne fera pas plus de 30 °C, il ne fera pas baisser la température (mais l’humidité froide améliorera tout de même le confort ressenti). De plus, il ne permet pas une chute rapide et importante de la température. Son impact reste discret.

Enfin le rafraîchisseur a besoin d’être rempli avec de l’eau très froide et un pain de glace. Il faut donc pouvoir remplir le réservoir régulièrement et garder un pain de glace au congélateur en prévision de la prochaine mise en route.

Choisir selon l’impact écologique

Selon les sources (ici ou ) il se vend actuellement un climatiseur par minute en France (moyenne sur l’année) et il se vendrait jusqu’à 4 climatiseurs par seconde dans le monde entier. Cela représente 6 % de la consommation électrique française.

Toutefois l’impact électrique n’est pas le seul à prendre en compte. L’air rejeté (c’est-à-dire la chaleur captée par le gaz réfrigérant) augmente la température extérieure jusqu’à 2 °C. Cela contribue donc à avoir des lieux de vie de plus en plus chaud, en plus de la canicule subit. Et cerise sur le gâteau, les gaz réfrigérants utilisés sont souvent nocifs pour la couche d’ozone.

Donc strictement sous un angle écologique, la meilleure solution est le rafraîchisseur d’air, bien moins gourmand en électricité et plus respectueux à tout niveau de l’environnement.

Toutefois si vous souhaitez véritablement un climatiseur, il est possible de limiter l’impact en privilégiant un modèle de classe énergie A++ (et non seulement A) et en s’assurant qu’il fonctionne avec du gaz réfrigérant R290.

risus. consectetur ut dolor. mattis mi, leo. vulputate, elit. accumsan vel,